Burundi-Education Une moyenne nettement améliorée au lycée Communal Urbain de Gitega

Dicky DICKY
By janvier 16, 2023 10:15

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education
Une moyenne nettement améliorée au lycée Communal Urbain de Gitega
Au cours du premier trimestre de l’année scolaire (A/S) 2022-2023, les élèves du Lycée communal urbain de Gitega affichent de bons résultats. Par rapport aux années antérieures, l’école a une moyenne de l’école que l’école n’avait pas atteint. La moyenne pour ce trimestre est de 57,02% alors que le premier trimestre de l’A/S 2021-2022, était de 50,5% et 52,7% pour 2020-2021. Une astuce : les enseignants ont accepté les critiques des élèves. Cela montre qu’il y a un changement positif dans le mindset non seulement des élèves mais aussi des enseignants. Havyarimana Guillaume révèle le secret de cette inhabituelle réussite. Avant la rentrée scolaire 2022-2023, deux réunions avec le personnel enseignant ont été organisées. L’objectif était de voir comment améliorer la façon d’enseigner, ce qu’il faut changer pour avoir un résultat escompté. Les enseignants ont commencé l’A/S avec de nouvelles préparations, tous les cahiers de préparation sont cachetés. Les préparations sont désormais actualisées. Le 16/10/2022, j’ai tenu une Assemblée Générale des enseignants, des élèves et des parents.
Dans cette Assemblée, les élèves n’ont pas caché des critiques envers les enseignants, et vice- versa. Les élèves ont fait une autocritique en disant qu’au lieu de suivre en classe, ils dérangent. Comme c’est une école des élèves externes, les parents ont promis d’encadrer leurs enfants à la maison. Côté pédagogique, le directeur et les enseignants ont procédé à une forme de renforcement des capacités, ils se mettent ensemble dans une même classe, l’un d’eux propose un sujet d’une situation d’intégration et les autres suivent. En cas de nécessité ils se corrigent mutuellement. Au cours de ce premier trimestre, le directeur a fait 11 visites de classe dans une école comptant 19 locaux avec 921 élèves. Le préfet en a fait d’autres visites de classes.
Du côté des élèves, Ndayiragije Vianney, élève de la 3e année de la section Bio-Chimie et Sciences de la Terre (BCST) n’a pas caché son sentiment de satisfaction. « Nous sommes satisfaits de la façon dont nous sommes encadrés et suivis de près par notre directeur et nos enseignants », indique-t-il. Le directeur tient des réunions d’encadrement classe par classe. Après avoir fait un examen de conscience, nous avons constaté que nous sommes la source de nos échecs. Nous avons pris la décision de travailler ensemble. Quand le professeur n’est pas en classe, ce que les autres appellent temps libre, c’est pour nous une occasion d’étudier ensemble. Celui qui est doué en Maths explique aux autres. Il en est de même pour les autres disciplines. Nous encourageons notre directeur et nos chers éducateurs qui travaillent en âme et conscience pour inculquer les connaissances en nous. » Les élèves promettent de travailler sans relâche. Attendons le résultat. Martin Nd■

Dicky DICKY
By janvier 16, 2023 10:15

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents