Burundi-Education Les filles réussissent aussi aux cours techniques

Dicky DICKY
By mai 9, 2022 12:21

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education
Les filles réussissent aussi aux cours techniques

Les filles qui fréquentent les écoles techniques affirment qu’elles réussissent au même titre que les garçons. L’élève Gateka Anny Landrine de l’Ecole Technique Secondaire de Kamenge démontre la capacité des filles dans la section Electromécanique. Au cours des stages du mois d’Avril 2022 au garage de l’Office des Transports en Commun(OTRACO), elle a eu une note de sept et demie sur dix au moment où les condisciples garçons ont eu huit sur dix. Elle appelle les autres filles à aimer la section affirmant qu’elle est capable de réparer des véhicules après le contact avec différentes pannes des bus de l’OTRACO. Son encadreur affirme que les prestations des stagiaires sont aussi bonnes du coté garçons que celui de la fille. Seule la différence réside au niveau de la force physique. Ils sont formés pour devenir des chefs de garage.
Elle s’appelle Gateka Anny Landrine. Elle est finaliste de l’enseignement technique section Electromécanique à l’ETS Kamenge. Elle indique que la seule différence avec les garçons de sa classe c’est la force physique. « Sinon au niveau des connaissances, nous avons les mêmes prestations », affirme la jeune fille stagiaire au garage de l’OTRACO (Office des Transports en Commun). Elle dit que les filles sont aussi capables de faire de la mécanique après avoir effectué un stage d’un mois au garage. Gateka regrette que les filles ne s’orientent pas dans les sections techniques arguant que c’est pour les garçons. Mais le constat est qu’au niveau connaissances, elles réussissent au même titre que les garçons. En témoigne la note obtenue après ce stage. Elle se classe derrière les quatre garçons de la même classe mais la note est presque la même : le premier ayant eu 8/10 et la fille en question 7.5/10. La seule différence est la force physique indique un des encadreurs des stagiaires. Répondant à la question de savoir si elle a eu des difficultés plus que les garçons, elle répond que peu importe la force physique, car au niveau des connaissances il n’y a pas de problèmes particuliers. Seulement, au garage il n’y a pas d’encadreurs en nombre suffisant pour suivre tous les stagiaires. Aussi, seuls les bus de l’OTRACO sont à leur disposition pour réparation. Il faudrait amener différents véhicules y compris les voitures car les pièces varient d’un véhicule à l’autre. L’école ne dispose que très peu de pièces comme supports pédagogiques. Il faudrait équiper l’école en différentes pièces d’automobile. L’élève encourage les autres filles de se lancer dans des sections techniques car l’effectif de filles dans ce domaine reste faible.
Dans la section électromécanique, la classe A des finalistes comprend cinq filles sur un effectif de soixante élèves. Ce sont des survivantes car, en première année les filles étaient au nombre de 20 sur un effectif de 80 élèves. BONY■

Dicky DICKY
By mai 9, 2022 12:21

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents