Burundi-Education La pénurie du carburant perturbe les activités scolaires

Dicky DICKY
By avril 23, 2022 09:08

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education
La pénurie du carburant perturbe les activités scolaires

Une semaine après la rentrée scolaire du 3è trimestre, des enseignants et des élèves sont gênés par le transport le matin. Les activités scolaires sont trop perturbées par la pénurie du carburant. C’est visible et observable, les moyens de transport comme les bus deviennent de plus en plus rares alors que les passagers sont nombreux. Ils sont obligés de se bousculer pour avoir de la place. Dans les quartiers périphériques comme Ruziba au sud, Kinama au nord et Buterere à l’Ouest de la capitale économique, des fils d’attente sont remarquables dès six heures du matin jusqu’à onze heures. Des enseignants et des élèves qui traversent deux communes pour arriver à l’école ont des difficultés énormes à se rendre au service et à l’école. Les élèves retardataires ou absents sont généralement punis. Un enseignant demande aux autorités municipales de réserver des bus scolaires de l’OTRACO ou des privés sur tous les axes allant dans la ville prioritairement aux élèves et enseignants. Cette idée est partagée par la population de Ruziba où ils s’alignent déjà parallèlement et les élèves en uniforme prennent leur propre bus sinon un élève qui habite Carama et qui étudie au centre ville, celui qui habite Gakungwe et qui étudie au lycée du lac Tanganyika risque d’abandonner ses études avant la fin de l’année scolaire.

Il a été constaté que le déplacement pour les élèves qui prennent les bus n’est pas facile suite au manque du carburant dans les stations de la capitale économique. Ce constat a été constaté même la semaine du 11 avril 2022 pour les classes à test qui sont la neuvième et les classes terminales afin de terminer les programmes à temps. C’est une pratique qui permettra aux apprenants de se préparer à ces examens. Le début du 3è trimestre de l’année scolaire en cours, des enseignants et des élèves sont confrontés à la perturbation des activités scolaires car la pénurie du carburant perduré. Avec un petit nombre de ceux qui ont continué les enseignements, certains n’ont pas pu répondre au rendez vous par manque de bus. Pour en avoir il faut de la force pour se bousculer. Au cas contraire, les passagers forment des fils d’attente dès six heures du matin jusqu’à 11 heures. Les parkings sont presque vides de bus mais plein de la population. Un enseignant se demande comment les collègues et les élèves pourront être en classe dès six heures et demie du matin pour l’étude quitte à commencer les cours à 7 heures 30 minutes du matin.

Il serait grave pour ceux qui traversent une commune vers une autre. C’est l’exemple de ceux qui habitent le sud de la mairie mais qui se présentent dans les écoles du nord de la même mairie. Un élève se demande si les retardataires vont être punis comme le règlement scolaire le prévoit ou s’ils vont être pardonnés une fois pour toute. Pour remédier à ce problème, si le carburant n’est pas disponible en quantité suffisante pour approvisionner tous les véhicules, un enseignant demande aux autorités municipales de tout faire pour chercher des bus scolaires qui seraient servis en carburant les premiers et prioriser les enseignants et les élèves qui prennent les bus avant sept heures du matin. Cette idée est épousée par les responsables du parking de Ruziba de la zone Kanyosha. Ceux-ci ont déjà mis l’alternative en oeuvre. Les passagers forment deux colonnes pour attendre les bus. Une colonne est réservée seulement aux élèves et les agents de la mairie et cela jusqu’à sept heures du matin. Les élèves de la localité sont contents de cette organisation. Ils demandent aux responsables des parkings des autres quartiers de procéder de la sorte.
A voir le nombre d’écoles publiques et privées de la mairie, les effectifs des élèves , écoliers et enseignants gonflent d’une façon remarquable le nombre des passagers qui prennent les bus le matin pour vaquer à leurs activités. Les autorités devraient tout faire pour faciliter leur déplacement surtout le matin et le soir en rentrant des services. BONY■

Dicky DICKY
By avril 23, 2022 09:08

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents