Burundi-Education La gestion des classes de 9è devient difficile après le concours national

Dicky DICKY
By juin 11, 2022 09:26

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education
La gestion des classes de 9è devient difficile après le concours national

Après la passation du concours national de certification et d’orientation, les écoles organisent la fin de l’année de cette classe différemment. Les unes organisent les examens hors-série avant le concours et les autres après. Ces dernières éprouvent des difficultés car certains élèves deviennent introuvables pour passer ces examens. C’est le cas du lycée Reine de la Paix de Ngagara. Le jour de la passation de l’examen de Religion, il n’y avait personne en classe à 9 heures du matin. Un enseignant demande qu’on fasse une moyenne dans ces cours pour avoir une note à mettre sur le bulletin mais les responsables refusent car « un examen reste examen ». Des enseignants suggèrent de changer cette organisation car la fin du concours signifie la fin des études du fondamental pour les élèves.
« Faut-il faire la moyenne ou donner un devoir à domicile à coter ? », une question qu’un enseignant se pose après avoir constaté que les élèves de 9è année ne reviennent plus à l’école après la passation du concours national de certification et d’orientation. C’est le cas des écoles qui organisent les examens hors –série après ce concours. Pour les écoles à régime d’internat, ils font tout pour que les élèves quittent l’école juste après le dernier examen. L’école gagne du coté finances en diminuant le nombre de consommateurs. Du coté des écoles à régime d’externat, les autorités scolaires ne soucient de rien quant à la date de fermeture pour les vacances. Malheureusement, les élèves, après une longue concentration sur le concours, ne pensent pas au retour après l’examen. Pour eux, la fin du concours veut dire la fin de l’année. Ils ont réussi ou échoué, il ne sert à rien de faire les examens hors-série après le concours car la note ne compte pas pour réussir, seule la note des cours faisant partie du concours est prise en considération.
Dans le but de compléter le bulletin à la fin de l’année, pour le troisième trimestre, chaque titulaire transcrit les points obtenus au concours pour les cours concernés. Cependant, les enseignants donnent les points des autres cours. Une fois que les évaluations de ces cours secondaires n’ont pas été faites bien avant, les élèves disparaissent. C’est ainsi que des enseignants n’ont pas pu donner les examens hors série au Lycée Reine de la Paix de Ngagara ce lundi 6 juin 2022. Une discussion entre des enseignants et la direction n’a pas trouvé une issue le même jour. Un des enseignants concernés par ce cas se demande ce qu’il fallait faire et la direction n’avait pas de solution.
Au lycée Municipal de Gihosha, comme les cours secondaires avaient fait l’objet d’évaluation hors série, les élèves sont rentrés tranquillement pour ne plus revenir. Ont besoin de bulletin seuls ceux qui veulent se chercher des places ailleurs. BONY■

Dicky DICKY
By juin 11, 2022 09:26

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents