Burundi-Education Des cas d’indiscipline au lycée municipal Kinindo

Dicky DICKY
By juin 17, 2022 11:41

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education
Des cas d’indiscipline au lycée municipal Kinindo
Vers la fin de chaque année scolaire, des élèves montrent une certaine lassitude et un découragement manifeste dans leurs travaux scolaires. Le phénomène appelé dans le jargon scolaire  » kwiranda » est toujours d’actualité. Des élèves qui ont obtenu de mauvais résultats pendant les deux trimestres se reconnaissent et se singularisent et parfois forment des groupuscules. Ce phénomène inquiète les autorités scolaires et les enseignants et tout le monde se demande comment l’endiguer et même des décisions parfois contraignantes sont prises
Au Lycée Municipal Kinindo,trois cas d’indiscipline notoires se sont manifestés dans un intervalle de temps très court. Le conseil de discipline de l’école a pris des sanctions et a dû surseoir sur celles-ci pour deux fois de suite. Le premier cas concerne un élève appelé Jelly de la Seconde, en Section de Sciences Sociales et Humaines qui a voulu prendre le large et déserter les cours. Mais quand le planton de l’école a voulu l’en empêcher, celui-ci l’a battu jusqu’à le blesser.
Pour le deuxième cas, deux élèves, Don de Dieu et Bernard de la même section et la même classe, ont été accusés de tricheries fragrantes. Le système utilisé pour cette tricherie n’était pas nouveau comme l’ont révélé les enseignants. Comme les classes ont un nombre imposant d’élèves, les enseignants sont obligés de faire travailler les élèves d’une classe en groupe pour qu’il y ait moins de tricheries. Mais, c’est ce qu’ils ont voulu éviter qui est finalement arrivé. Pendant qu’ils étaient sortis, Don de Dieu a réussi à avoir le questionnaire d’interrogation dans la classe parallèle et a pu faire entrer la copie d’interrogation dans la classe sans s’y présenter par le biais de son camarade Bernard. Malheureusement pour eux l’enseignement a été vigilant et a dû compter le nombre d’élèves de chaque série et a curieusement trouvé le nombre de copies supérieur au nombre d’élèves. C’est ainsi qu’il a commencé l’enquête. Après plusieurs tentatives de refus, Don de Dieu a finalement accepté qu’il ne s’est jamais présenté, qu’il a envoyé sa copie à Bernard et celui-ci l’a aidé pour le faire parvenir au professeur. Donc une complicité dans la tricherie.
La décision du conseil de discipline remise en cause
Visiblement tous les enseignants ont été fâchés par tous ces cas d’indiscipline. L’enseignant témoin de la tricherie a soumis le cas à la Direction de l’école tout comme le planton qui a été victime de l’agression. Une réunion du conseil de discipline a été tenue sous la roulette de la directrice de l’école Ndayihereje Jeanne. Unanimement, le conseil de discipline a sanctionné tous les trois cas par un renvoi définitif pour l’année scolaire en cours. Mais sur demande de l’un des parents des élèves, le conseil de discipline s’est réunie pour réétudier les fautes disciplinaires, dit-on, « au cas par cas ». Il en sort le statuquo pour Jelly et Don de Dieu. Mais un allègement de la sanction pour Bernard qui écope d’un renvoi d’une semaine avec retrait de douze point de tricherie à l’interrogation et six point en conduite pour insolence.
Le parent de Don de Dieu qui n’a pas été satisfait par cette décision a saisi la Direction communale de l’enseignement à Muha pour être remis dans la légalité. Le Directeur communal de l’éducation de Muha, a décidé de se rendre lui-même sur terrain pour s’enquérir de la situation. « J’ai remarqué un vice de procédure dans les différentes décisions prises pour les cas de tricherie au lycée municipal de Kinindo ». Le conseil de discipline s’est réuni en date du 9 juin 2022, cette fois-ci sous la direction du directeur communal de l’éducation de Muha. Après un long échange sur ces sujets, le parent qui avait porté sa réclamation à la direction communale de l’éducation a obtenu gain de cause. L’élève Don de Dieu a reçu à cette occasion la même sanction que son camarade avec qui il était complice en vertu de l’article du règlement scolaire y relatif.
Les enseignants interrogés pour savoir pourquoi ils sont revenus à leurs décisions à deux reprises ne le voient pas du même angle. Certains ne voient pas du tout qu’ils ne sont pas revenus sur leur décision d’autant plus que la décision finale a été plus avantageuse aux élèves et qu’ils ont fini par une entente avec le directeur communal de l’éducation de Muha. D’autres, les partisans de la fermeté, disent qu’ils ont été trop laxistes envers les élèves au détriment de la parole de l’enseignant et que cela favorise la tricherie. Malheureusement, le même élève a été attrapé en train de tricher dans l’examen d’économie ce mercredi 15/6/2022. Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur, la conjugaison des efforts de tous les acteurs est nécessaire pour le juguler. N Nestor■

Dicky DICKY
By juin 17, 2022 11:41

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents