Burundi-Education ►DPE MARIE Concours National de 9è: le compte à rebours a déjà commencé

Dicky DICKY
By mai 23, 2022 10:50

Partenaires

CARTE DU BURUNDI

CONAPES

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Burundi-Education ►DPE MARIE
Concours National de 9è: le compte à rebours a déjà commencé

Des tests d’entrainement pour les classes de 9è année sont organisés en mairie de Bujumbura soit au niveau des directions communales de l’Education ou au niveau de la Direction Provinciale de l’Education. Les organisateurs disent que c’est dans le but d’aider les élèves à mieux se préparer pour le concours national. Des enseignants et des élèves des écoles de la catégorie A comme le lycée du Saint-Esprit, Notre Dame Rohero, Scheppers de Nyakabiga et de l’Ecole Indépendante se disent freinés dans leur préparation car les tests proposés sont de très bas niveau : les questions posées sont très faciles et ne demandent pas de concentrations. Des enseignants ajoutent que la correction est un travail de plus alors que la note n’est mentionnée nulle part. Ils proposent de laisser les écoles s’organiser librement surtout qu’il y a des épreuves types.

Il reste moins de 10 jours pour que la date butoir du 31 mai 2022 n’arrive, tout le monde essaie de poser sa dernière pierre dans les préparatifs au concours national de 9ème année. La Direction Provinciale de l’Education en Mairie de Bujumbura n’est pas restée en arrière. A côté des deux tests d’entraînement déjà organisés en dates du 2, 3 et 4/2/2022 et du 27, 28 et 29/4/2022, elle organise en catimini un autre test en date du 19 et 20/5/2022 dans les domaines clés que sont les domaines de Langues, des Mathématiques et de Sciences et Technologies. Nous savons très bien que ce sont ces domaines qui sont très porteurs de grandes notes aussitôt que la Mairie est très avide de bons résultats et partant de bonnes places dans le classement des provinces au niveau national.
Précisons en passant que les palmarès des résultats des années passées en Mairie Bujumbura sont loin d’être satisfaisants c’est pourquoi cela alimente toutes les réunions à différents niveaux de l’échelle éducative dans cette province. Aux yeux des autorités scolaires de la Mairie de Bujumbura, c’est une occasion de plus pour familiariser les élèves aux échéances de compétition et qui en feront des compétiteurs aguerris capables de se défendre sans peur quand le jour de la grande finale arrivera.
Mais cela est loin de faire l’unanimité chers les autres partenaires éducatifs de cette province. Les directeurs que nous avons rencontrés nous ont signifié que c’est un test de trop dans ces derniers moments des préparatifs, que ceci vient bousculer les planifications des écoles pour ce qui est des travaux de mise au point. Mais aussi, sans oublier que ça coûte énormément aux écoles les frais qui sont imprévus en matière de multiplication de ces examens et coûts de déplacement dans cette capitale économique privée des motos et Tuk Tuk qui rendaient la vie facile à ces auxiliaires administratifs qui n’ont pas encore leurs moyens de déplacement propres. Les écoles les moins nantis, qui sont incapables de multiplier les épreuves, sont obligées de les écrire au tableau ce qui montre que l’organisation n’est pas parfaitement faite pour des travaux à conditions égales. De surcroît, les écoles à effectifs d’élèves très imposants se voient dans l’obligation de donner congé à certaines classes pour permettre le placement des élèves dans les locaux de passation du test.
Du côté des enseignants, quoi que ce test soit bon pour les épauler dans leurs tâches quotidiennes des vérifications de connaissances, ils disent qu’il vient dans les dernières dates où ils ont un calendrier surchargé de renforcement des apprentissages et des travaux de correction des épreuves-types. Certains des enseignants qui ne sont pas concernés par ce test, ici nous citons les cours de Sciences Humaines et d’Entrepreneuriat, ont été obligés de céder leurs séances de cours ou même de renforcement ou encore les jours de passation à leurs collègues. Ils y voient une sorte de superposition des activités scolaires et quelques défauts en matière de planification des activités d’autant plus que certaines activités relèvent d’une surprise ou d’un certain parachutage.
Mais, excès de zèle ou pas, tout le monde est à l’œuvre pour la réussite de ce pari attendu en dates du 31/ 5, 1 er et 2/6/2022. N Nestor■

Dicky DICKY
By mai 23, 2022 10:50

Abonnez-vous

Loading

Appels d’offres

Actuellement , nous  recrutons des stagiaires.

Documents à Télécharger

Les documents à télécharger ici

Commentaires récents